Servais "achève" le mythe Godefroid de Bouillon

GODEFROID DE BOUILLON - Tome 2. Temple de Paris
GODEFROID DE BOUILLON - Tome 2.

Il y a un an, le célèbre dessinateur et scénariste gaumais Jean-Claude Servais invitait les amateurs de bande dessinée et ses nombreux "fans" à revisiter l’histoire de Godefroid de Bouillon

avec un premier tome d’un "Godefroid de Bouillon" jonglant

entre légende et réalité, entre passé et présent.

 

En brocardant joliment - et après de longues recherches historiques menées avec Claude Rappé, spécialiste s’il en est du duc de Bouillon - le mythe de ce héros des croisades, qui n’était en fait cet homme pieux et au grand cœur que la légende prend plaisir à nous décrire. Une histoire réécrite, donc, en respectant la vérité historique lorsqu’elle existe, mais qui n’aurait pas été un vrai Jean-Claude Servais sans ces éléments si caractéristiques de ce dessinateur que sont un côté féminin et une histoire d’amour que ses lecteurs, d’ailleurs, exigent.

 

Dans ce premier tome, ils prenaient le visage d’une institutrice d’école primaire, au début des années 60, à Bouillon. D’où cet autre "ingrédient Servais" qu’est le lien avec le présent. Car ce sont des mômes de cette école qui, de récré en récré puis en pièce de théâtre voulue par Monsieur le curé vont à leur manière nous faire redécouvrir le personnage de Godefroid. Sans oublier le regard attendri d’une gamine pour Benoît, un petit basané de père inconnu et orphelin de mère, souvent victime des sarcasmes de ses camarades de classe. Et tout ce petit monde se retrouve bien plus tard - maintenant - à Bruxelles, (presque) par hasard tout près d’une certaine statue…

GODEFROID DE BOUILLON - Tome 2. Temple de Paris
GODEFROID DE BOUILLON - Tome 2, page 10.

Aussi régulier qu’un métronome, Jean-Claude Servais vient de publier, aux Editions Dupuis, le second et dernier tome de "son" Godefroid de Bouillon, où il s’attache plus particulièrement à décrire le parcours des Croisés, mais vu par les personnages qui ont cette fois la cinquantaine bien sonnée et dont les destins se croisent à nouveau, avec des blessures de l’adolescence pas totalement cicatrisées.

 

Au récit de ces retrouvailles répond, en contrepoint, celui de la vie de Godefroid de Bouillon.

"Mes personnages remettent les pendules à l’heure sur ce que Godefroid de Bouillon a fait lors des croisades, avec une histoire qui mène aussi à Jérusalem et Constantinople, par la reconstitution de certaines scènes", indique Jean-Claude Servais. En n’oubliant pas de préciser que Godefroid de Bouillon n’est autre "qu’un mythe né avec la création de la Belgique".

"Il fallait qu’il y ait un personnage qui soit un peu l’équivalent de Charlemagne, emblématique, pour rassembler tous les Belges. On l’a dit preux chevalier ayant libéré le tombeau du Christ, mais il a plutôt massacré les Sarrazins."

 

Servais se plaît encore à souligner, dans une suite logique, que le personnage de son petit basané " permet de montrer

la cohabitation entre religions catholique et musulmane, et la nécessité de vivre en harmonie".

 

A noter enfin que la sortie de cet album sera marquée ce week-end, le 5 et 6 octobre, à l’Archéoscope de Bouillon, par des séances de dédicaces, par l’exposition de douze planches géantes crayonnées et la présentation du DVD consacré à cette BD. 

 Marc Vandermeir pour LaLibre.be

"Godefroid de Bouillon", tome 2, album cartonné 64 pages couleurs.

 

Editions Dupuis, 15,50 euros.

Partager cet album :

Écrire commentaire

Commentaires : 0