SPLENDOR SOLIS - The British Library • Londres

Splendor Solis. Temple de Paris
Splendor Solis © Moleiro

Le Splendor Solis est le plus beau traité d'alchimie jamais crée.

Réalisé en 1582, ce codex renferme de pures merveilles parmi ses illustrations, des merveilles dont la fantaisie et le pouvoir lyrique font frissonner même les peu connaisseurs en la matière.

Ce manuscrit, splendidement illustré, expose les clés de la cabale,

de l’astrologie et du symbolisme alchimique tout au long de ses 22 feuillets enluminés à pleine page, d’une grande richesse chromatique

et d’une profusion de détails presque baroque.

 

 

Le manuscrit Harley MS. 3469 – Splendor Solis ou Splendeur du Soleil – est un des manuscrits illustrés les plus beaux et les plus connus au monde. Ses images se retrouvent en divers endroits : elles ornent les publications sur l’alchimie, des ouvrages ésotériques de développement personnel, des fictions, mais aussi des boissons aphrodisiaques à la mode ou des pochettes de disques. De nombreux lecteurs ont certainement déjà rencontré – sans forcément le savoir – une illustration provenant de ce manuscrit. La présence de ces images en dehors de tout contexte incite cependant à se demander ce qu’elles signifient : de quoi traitent-elles et de quoi traite le texte du manuscrit ? Quand ce célèbre manuscrit a-t-il été créé et qui en est l’auteur ? Il convient, en un premier temps, de préciser ce qu’est ce Splendor Solis que nous avons sous les yeux.

Il ne s’agit nullement d’un manuel de laboratoire, donc d’une sorte de livre de recettes pour l’alchimiste qui n’aurait qu’à suivre les indications qui s’y trouvent pour faire sa petite cuisine et trouverait finalement l’or artificiel au fond du pot. Bien au contraire, le Splendor Solis se propose de développer la philosophie de l’alchimie, une image du monde grâce à laquelle l’homme (l’alchimiste) se trouve et agit en harmonie avec la nature, respectant la création divine et intervenant en même temps dans ses processus d’élaboration, tout en favorisant sa croissance avec l’aide de l’alchimie. Sept traités et vingt-deux somptueuses enluminures décrivent cet ensemble de thèmes philosophiques. Les informations sur la chimie de laboratoire occupent une place moins importante.

 

Il ne fait néanmoins pas de doute que l’auteur et l’illustrateur ont trouvé le ton juste – le Splendor Solis est en effet devenu au cours des siècles le manuscrit illustré emblématique de l’alchimie. Nombreux sont ceux – dont des écrivains tels que William Butler Yeats et Umberto Eco – qui s’y sont intéressés. Jusqu’à présent il n’existait pourtant aucune monographie du manuscrit Harley MS. 3469. Ce fac-similé des Editions Moleiro – et les études qu’il a suscitées – vient désormais répondre à cette attente.

Le Soleil rouge, f. 33v. Temple de Paris
Le Soleil rouge, f. 33v
Extraction de la matière première et ses quatre éléments, f. 13v. Temple de Paris
Extraction de la matière première et ses quatre éléments, f. 13v

L’Arbre philosophique, f. 15r. Temple de Paris
L’Arbre philosophique, f. 15r
La Décoction, f. 21v. Temple de Paris
La Décoction, f. 21v

Partager cet ouvrage :

Écrire commentaire

Commentaires : 0