Interdiction de chasser pour les Templiers, excepté le lion

La chasse au lion - Les voyages de Jhen - Les Templiers - Ed. Casterman. Temple de Paris
La chasse au lion - Les voyages de Jhen - Les Templiers - Ed. Casterman

Extrait du livre "Règle et statuts de l'ordre du Temple"

de Laurent Dailliez

 

Article 46

 

Ensemble, nous contredisons qu'un frère prenne un oiseau avec un autre oiseau (1). Il ne convient pas à des religieux de se procurer des plaisirs, mais d'entendre volontiers les commandements de Dieu et d'être souvent en prière, pour reconnaître chaque jour, avec Dieu, par des larmes et des pleurs, le mal qui l'aura tué. Qu'aucun frère ne cherche à accompagner spécialement un homme qui tue un oiseau avec un autre oiseau. Il est plus convenable à tout homme religieux d'aller simplement et humblement, sans rire et sans parler, raisonnablement et sans hausser le ton. Et pour cela, nous commandons spécialement à tous les frères qu'on ne les voie pas dans les bois avec des arcs et des arbalètes pour chasser les bêtes, ni avec l'homme qui chasse, à moins que ce ne soit pour le préserver des délits païens. Vous ne devez pas non plus aller après les chiens, ni crier, ni bavarder, ni pointer le cheval pour tenter de capturer une bête sauvage.

 

 

 

Article 47

 

Il est une chose que vous devez considérer comme une dette, ainsi que le fit Jésus-Christ : défendre la terre des mécréants païens qui sont les ennemis du fils de la Vierge Marie. Cette défense de chasser, dite ci-dessus, ne s'entend pas du lion, car il tourne et cherche qui il peut dévorer (2), les mains levées contre tous et toutes les mains levées contre lui (3).

(1) Allusion à la chasse au faucon

(2) Première Epître de saint Pierre, V, v.8. Ce passage est repris tous les jours à l'office des complies.

(3) Genèse, XVI, v.12.

Partager ce texte :

Écrire commentaire

Commentaires : 0