LETTRE PATENTE ET SCEAU DE MAJESTÉ DU ROI PHILIPPE LE BEL

Acte de Philippe IV le Bel, juillet 1304

Fonds d'archives de l'abbaye Saint-Vincent de Senlis (H 718)

Langue : latin ; original sur parchemin, scellé

Dim. : H. 13,2 ; L. 22,8 cm

Contre-sceau acte de Philippe le Bel

Contre-sceau : écu semé de fleurs de lys, encadré de branches de lierre

Diam. : 4,1 cm

Le roi de France Philippe IV le Bel (1285-1314), concède à son arrière-vassal Jean de Chambly (Johannes de Chambliaco), seigneur de Val Pendant (aujourd'hui commune de Presles, Val d'Oise), le droit de disposer comme bon lui semble de vingt-huit arpents de bois situés au lieu-dit les Desfoys (de Nuilli = de Neuilly-en-Thelle). Cette autorisation permet à Jean de Chambly de vendre en 1305 ce bois à l'abbaye Saint-Vincent de Senlis.

 

Les lettres patentes sont des actes royaux moins solennels que les diplômes. Certaines parties de ces derniers en sont absentes, comme l'invocation divine, et elles ne portent pas d'autre signe de validation que le sceau. "Patentes" signifie "ouvertes", opposant ces actes aux lettres closes, expédiées fermées.

Le grand sceau de majesté (roi assis sur son trône) de Philippe le Bel est l'élément le plus spectaculaire de cette charte par sa taille et son état de conservation. Il est "appendu" sur lacs de soie verte et rouge. La couleur verte de la cire symbolise, depuis le règne de Philippe Auguste un siècle plus tôt, la valeur perpétuelle de l'acte.

Description du sceau : sceau rond de cire verte, dans le champ duquel le roi, couronné, assis sur un trône orné d'avant-corps de lions, tient une fleur de lys à la main droite et un sceptre terminé par une fleur de lys à la main gauche.

 

Légende : PHILIPPUS DEI GRACIA FRANCORUM REX

(Philippe par la grâce de Dieu roi de France).

Diam. : 9 cm ; Sceau légèrement restauré.

Transcription du début de l'acte

 

Philippus Dei gratia Francorum rex notum facimus universis tam presentibus quam futuris quod nos considerantes grata /

et accepta servicia que dilectus Johannes de Chambliaco castellanus de Valle Pendenti miles noster […]


Partager cette lettre patente :

Écrire commentaire

Commentaires : 0