CONTRE LA SUPPRESSION DU NOM DU SQUARE DU TEMPLE

Pierre Aidenbaum, maire (PS) du 3e arrondissement de Paris, veut débaptiser le « Square du Temple » pour le nommer « Square Elie Wiesel », faisant complètement abstraction de l’histoire du lieu, inscrite dans la mémoire des Français et le quotidien des Parisiens.

Le square du Temple, une empreinte mémorielle dans l'Histoire du quartier.
Le square du Temple, une empreinte mémorielle dans l'Histoire du quartier.

À partir du XIIIe siècle, les Templiers assèchent cette zone humide et construisent différents édifices protégés par une enceinte. Cet espace de 6 hectares formait l’enclos du Temple. Le square du Temple fut aménagé en 1857 sur une partie de cet enclos.

 

En 1307, le roi Philippe IV le Bel, décide de l’arrestation de tous les Templiers du Royaume de France par une opération de police spectaculaire, la première grande rafle de l’histoire ! De nombreux templiers dont le maître Jacques de Molay sont interrogés et torturés dans la Tour du Temple dont l’emplacement se situait entre la mairie et le square du temple actuel.

 

S’imaginant peut-être encore au Moyen Âge, tel un seigneur féodal régnant sur ses terres, le maire n’a pas cru devoir demander l’avis, ou tout au moins le sentiment, de ses administrés concernant cette résolution. Il prive ainsi de paroles les riverains ne souhaitant pas ce changement. Par cette décision arbitraire, Pierre Aidenbaum, efface plusieurs siècles d’histoire et de mémoire du quartier, uniquement par convenance personnelle.

 

Comment Pierre Aidenbaum peut-il envisager de débaptiser le Square du Temple, qui a la particularité de réunir des promeneurs de toutes origines, de toutes religions et de tous âges, qui se côtoient dans un esprit universel. On ne doit pas débaptiser ce square pour le dédier à un seul homme.

 

Le Square du Temple doit garder son nom pour transmettre aux futures générations le témoignage de la longue histoire de ce quartier.

 

Et puisque l’écrivain américain, Elie Wiesel, s’invite dans le 3e arrondissement de Paris, donnons-lui la parole : « Il est temps de rassembler les gens ; la mémoire doit rassembler les gens plutôt que de les diviser. Les souvenirs ne doivent pas semer la colère dans nos cœurs ».

 

Monsieur le Maire, ne semez pas la colère des personnes attachées à l’histoire de ce lieu, ne divisez pas les riverains du 3e arrondissement.

On vous invite à signer et partager la pétition en ligne contre le changement de nom du Square du Temple initiée par un riverain et une historienne du quartier du Temple :

 

 NON au changement de nom du Square du Temple en Square Elie Wiesel !

Partager cette publication :

Écrire commentaire

Commentaires : 9
  • #1

    RENAULD (vendredi, 11 novembre 2016 12:47)

    Je me joins aux parisiens qui veulent garder une référence française issue de l'histoire de notre pays et de notre culture nationale en gardant le nom de Square du Temple à ce coin du 3è si apaisant.

  • #2

    Ricorday (vendredi, 11 novembre 2016 19:37)

    Non à ce changement de nom! respectons notre histoire.

  • #3

    de cadoudal (samedi, 12 novembre 2016 22:09)

    Conservons le sens de l'Histoire!

  • #4

    Allainguillaume Josiane (vendredi, 18 novembre 2016 00:33)

    .gardons le nom du square du temple. pourquoi effacer l'histoire.

  • #5

    ERIC MENUGE (jeudi, 01 décembre 2016 08:19)

    Mémoire pour ceux qui sont allés en Terre Sainte

  • #6

    lafosse (samedi, 03 décembre 2016 18:01)

    Conservons ce nom de "Square du Temple" qui est l'héritage de l'histoire de Paris,c'est à dire NOTRE héritage.
    Jean-Pierre Lafosse Ancien Ambassadeur en Birmanie

  • #7

    GUIHARD (lundi, 26 décembre 2016 14:46)

    non au changement de nom du square du temple ,l'histoire de ce lieu fait partie integrante de l'histoire de notre pays pour que nous envisagions une autre identite sans aucun rapport.

  • #8

    GRAVIER (samedi, 15 avril 2017 23:32)

    Notre mémoire aussi doit elle subir le "grand remplacement" ?

  • #9

    françois DOP (dimanche, 28 mai 2017 09:20)

    N'oublions pas le sort tragique de la famille royale, Louis XVI, Marie-Antoinette, et Madame Elisabeth
    guillotinée pour avoir commis le crime affreux d'être la soeur du roi...
    Quant à l'assassinat du jeune Louis XVII, infanticide républicain plus ou moins nié en fabriquant des
    faux dauphins , mais la vérité d'essence divine finit toujours par triompher, comme
    elle triomphera pour Elie Wiesel qui est un fumiste...